jeudi 24 juillet 2014

l’UASD (utilisation de l’aiguille sèche sous le derme ou dry needling) chez le chien et le chat

Bien qu’utilisant des aiguilles semblables, l’UASD se distingue de l’acupuncture traditionnelle car c’est une technique qui n’a pas recours aux concepts de médecine traditionnelle chinoise (méridiens, circulation d’énergie, etc.) Elle se base exclusivement sur des concepts scientifiques contemporains, incluant la neurologie, l’immunologie, la biologie moléculaire, la physiologie et l’anatomie. 

Comme il n’y a aucune injection de liquide cela porte le nom d’aiguille sèche. Les aiguilles sont fines, stériles et à filament solide c'est-à-dire non creuses. Des études scientifiques ont démontré que, pour les douleurs causées par des points de tension musculaires (trigger points), l’effet thérapeutique est dû à la poncture créée par l’aiguille dans le muscle qui vient défaire la tension et non par l’injection d’un liquide. Les microlésions ainsi créées activent des processus physiologiques qui stimulent la réparation des tissus, relâchent les tensions musculaires et diminuent la douleur et l’inflammation. 

Le but de ce type de traitement est de désactiver les points de tension. 

La localisation des trigger points se fait par une palpation musculaire profonde. Des bandes de tension peuvent être localisées dans lesquelles se retrouvent les trigger points. Puis une aiguille est introduite dans le muscle. Une brève contraction musculaire (twitch) peut être observée et une réaction de l’animal nous indiquera qu’on a bien touché le trigger point. La sensation peut parfois être douloureuse, de type pincement, brûlure ou crampe mais cette sensation ne dure que quelques secondes. 

Parfois aussi il peut y avoir une aggravation temporaire de la douleur. C’est normal puisque les aiguilles provoquent des microlésions temporaires. Celles-ci guérissent rapidement et sont très importantes car elles constituent le principal mécanisme d’action des aiguilles sèches.

Les animaux manifestant une douleur qui cause de la boiterie ou affecte leur démarche peuvent bénéficier d’un traitement aux aiguilles sèches. Les dysplasies de hanches, coudes ou épaules, l’arthrose, les entorses, les problèmes chroniques de genoux, les douleurs dorsales sont des exemples de conditions pouvant être soulagées par ce type de traitement que l’animal soit sous médication ou non. 

Comme il s’agit d’un nouveau traitement en médecine vétérinaire, l’efficacité n’est pas totalement connue et les complications inhérentes sont non totalement prévisibles. Mais outre de légers saignements, les risques sont somme toute peu inquiétants lorsque la technique est bien maîtrisée. 

L’UASD vise à apporter une aide dans le soulagement de la douleur aiguë ou chronique. C’est une technique qui s’intègre bien dans un processus multimodal d’un traitement de la douleur.