jeudi 1 juin 2017

L'identification par micropuce

La perte ou le vol d’un animal est toujours un événement dramatique.  À chaque jour, de petits animaux, chiens et chats  sont retrouvés et amenés  dans des refuges. Malheureusement, il arrive trop souvent que l’on ne puisse les identifier et les rendre à leur propriétaire. Ils sont alors mis en adoption ou, pire, finissent euthanasiés car les refuges et autres S.P.A. ne les gardent en général que 3 à 7 jours.

Il est donc très important d’agir rapidement dans les 48 heures suivant la fugue de votre animal :
  1. Informez-vous auprès de votre municipalité (et des  municipalités voisines) afin de savoir quel organisme gère les animaux errants dans votre secteur.
  2. Contactez cet organisme responsable pour les informer de la perte de votre animal.
  3. Donnez une bonne description de votre animal et fournissez- leur même une photo.
  4. Contactez aussi les cliniques vétérinaires avoisinantes en laissant les coordonnées pour vous joindre si on leur signalait un animal retrouvé correspondant à la description que vous leur aurez laisser.
  5. Publiez la photo, la description et les circonstances de l’événement sur notre page Facebook « animaux perdus à Rosemère »

Évidemment, si votre animal est identifié d’une façon ou d’une autre, cela facilitera et accélèrera son retour auprès de vous. Les moyens classiques d’identification sont bien sûr les médailles accrochées à son collier. Vous pouvez lui fournir une médaille personnalisée avec son nom et votre numéro de téléphone par exemple. Certaines municipalités obligent l’achat d’une médaille numérotée au nom de la ville. De plus, si votre animal est vacciné contre la rage, la clinique vétérinaire vous remet une médaille qui nous permet de vous retracer grâce au numéro qui y figure.

Certains éleveurs feront tatouer leurs chiots avant de les vendre. Ils portent ainsi une identification permanente et efficace. Mais c’est là une méthode qui tend à disparaître au profit de la pose d’une micropuce électronique. Le procédé est en effet plus rapide, moins douloureux et moins coûteux.

La micropuce n’est pas plus grosse qu’un grain de riz et est introduite sous le derme avec une aiguille entre les omoplates de l’animal. Une anesthésie locale est alors nécessaire, mais une fois en place elle ne procure aucun inconfort. Grâce à un lecteur de micropuces, un simple balayage de la région nous permet de lire le numéro de série qui correspond à votre dossier et vous identifie comme propriétaire.

L’identification par micropuce est obligatoire pour l’entrée dans certains pays européens. Si vous voyagez avec votre animal, il est préférable de vous en assurez.

Les chats sont peu tolérants au collier et encore moins si on y accroche une médaille. Ils ont tôt fait de retirer le tout avant d’aller gambader en ville! L’identification par micropuce est idéale pour eux.

L’identification par micropuce est un moyen simple, efficace et peu coûteux qui peut aider à retrouver votre compagnon s’il est perdu.  À la clinique vétérinaire Rosemère, nous procédons régulièrement à la pose de micropuce.  Notre lecteur de micro-puces est certifié pour la lecture de la plupart des puces électroniques. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations ou pour prendre rendez-vous.

Si votre animal doit subir une chirurgie ou une quelconque intervention sous anesthésie générale comme un détartrage par exemple, nous vous offrons  d’en profiter pour lui faire installer une micropuce.  L’anesthésie locale ne sera pas nécessaire à ce moment-là, réduisant le coût global de l’installation de 30$. De plus, comme à la clinique vétérinaire Rosemère nous voulons encourager ce type d’identification pour prévenir les tristes histoires de pertes d’animaux non retrouvés, le prix de l’installation est réduit de 80.00$ à 50.00$ si combiné à une anesthésie générale pour une autre intervention.

2 commentaires:

Eric Blaise a dit…

Je me souviens à une époque où la rage faisait polémique. les médecins ne savaient pas quoi faire, et c'était comme la nouvelle peste chez les hommes et les chiens. Heureusement que ces jours sont bien derrière nous. Grâce aux vaccins fournis par les vétérinaires, on a aussi plusieurs peurs de cette maladie.

Eric | http://cliniqueveterinairemascouche.com/

Eric Blaise a dit…

Je me souviens à une époque où la rage faisait polémique. les médecins ne savaient pas quoi faire, et c'était comme la nouvelle peste chez les hommes et les chiens. Heureusement que ces jours sont bien derrière nous. Grâce aux vaccins fournis par les vétérinaires, on a aussi plusieurs peurs de cette maladie.

Eric | http://cliniqueveterinairemascouche.com/

Enregistrer un commentaire